éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Et puis on passe...
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Stéphanie Y. Fischer
 
Présentation
«Le vaurien,ce n ’est pas cet homme assis sur le trottoir,le vaurien c ’est celui qui passe sans le voir !» Par l ’intermédiaire de sa plume bien affutée, Stéphanie Fischer, inconditionnelle de la résilience, nous transmet sa compassion pour les indigents. Tentant de secouer quelques consciences par des mots forts d’exactitude et de sensibilité, elle nous offre la description d’un univers sur lequel notre regard doit changer. Enfin,les lecteurs de Folle raison, Corps à cœur et Des espérances retrouveront dans ce quatrième recueil le style singulier d’une poétesse qui, sans jamais tomber dans la vulgarité, ose dire les choses telles qu'elles sont. Une partie des bénéfices de la vente de cet ouvrage sera distribuée à diverses associations.
Extrait du livre
Si j'avais les moyens… Je ne la renie pas Ma puissante espérance Je ne l'oublie pas Ma folle confiance. Mais lorsque je vois Ces visages défaits Ces cœurs sans joie Qui jadis battaient. Quand j'entends ces enfants Hurler silencieusement D'être dans la misère Et sans l'ombre d'un frère. Pour la première fois Je regrette amèrement De n'avoir de quoi Faire rire ces enfants. Réconfort Chers indigents Que la vie blesse Ce n'est pas l'argent Qui fait la richesse ! Dis-moi mon père Mon Dieu mon cher père Dans quel monde suis-je née Il y a tant de misère Face aux trop bien nés. Bon Dieu dis-moi mon père Parce qu'il y a tant à faire Si j'étais née dans l'opulence Serais-je sourde à la souffrance ? Explique-moi mon père Je ne comprends pas Que l'on puisse se taire Devant le désarroi. Réponds-moi mon père Cela m'exaspère Comment peuvent-ils dormir Quand le monde chavire ? Je te le confie mon père Toi qui sais le partage Devant tant de misère Ce soir j'ai la rage ! Pauvre riche Vas-y passe C'est trop pour tes yeux Puis s'il trépasse C'est peut-être mieux. Mais non n'y va pas Ce ne sont pas tes affaires Toi tu marches droit Tu as tant à faire. Tu es bien honnête Donc tu as le sou Lui il fait la quête C'est bien un voyou. Il ne travaille pas C'est un traine-patins Sûr qu'il ne veut pas Se lever le matin. Voilà ce que tu penses Toi qui n'éprouves pas La moindre souffrance Ni le moindre froid. Mais ton triste sort Tu ne le connais pas Tu es déjà mort Et tu ne le sais pas !
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

28.07.2010
Je viens de rédiger mes premiers poèmes, une collection presque achevée sur des inédits du présence volatile et persistante du désir dans les êtres humains, et spécifiquement ceux créés par Hichem, tout au long de mots de nouveauté.
éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre