éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Corps à coeur
Ajouter ce livre à mes favoris
 
André Streel
 
Présentation
André Streel fait siennes deux traditions poétiques : des formes classiques et exigeantes dans lesquelles pourtant se déploie une libre inspiration et des vers populaires, familiers et puissants. Le poète relève le défi de parler d'aujoudhui avec les moyens d'hier. Poésie délicate ou chanson populaire, l'écriture d'André Streel est pénétrée d'un souffle original et fort, sans pudeur ni retenue. Celui qui est en scène ici, c'est l'homme, ce champ de bataille unique, terrible et fameux, où s'affrontent le plus haut et le plus bas, l'esprit et la matière, au corps à cœur.
Extrait du livre
Fantôme Un rêve doux passe et parfume, Sans même une ombre ou un halot, Sans même un bruit, sans un seul mot, Juste un cœur senteur qui se hume… C'est fruit vermeil de paradis ! Sourire d'ange s'imagine, Plus que beauté je la dessine, Perfection de femme esprit ! Elle de lune et moi de terre, Que peut mon crayon maladroit Face au papier tout mort, tout froid ? Impuissance de pauvre hère ! Rien qu'un baiser, grâce, pitié ! Qu'au ciel je monte une seconde ! Juste ce temps changer de monde, Me parer de votre amitié ! O vous, ne soyez pas cruelle, Ma boue ne peut vous salir, Suis-je las d'entendre mentir Ici très bas jusqu'aux plus belles ! Un soupçon du plus mince amour Vrai ressusciterait mon âme, Empêcherait que je me damne A courir les fangeux détours. Oh oui, que je vous enracine D'un très humble compliment, Oui, faites seulement semblant De le goûter, bien magnanime, …/… Fantôme De vous laisser butiner, fleur Cosmique, et je serai folie De respirer votre magie Jusqu'à redevenir bonheur ! Moi qui ne suis plus qu'herbe molle D'automne appelant l'hiver noir, Pâlissant au soleil du soir, Qu'avec vous vite je m'envole ! Qu'au bout de l'astral envoûtant Sur un rayon d'or je m'emporte Jusqu'à l'inaccessible porte Qui ouvre sur le permanent ! Qu'à jamais l'indigne souffrance Cesse de briser mon humain, Qu'enfin revive le divin De mon originelle essence ! Enfin crever l'illusion, Oublier la morne torture Des jours qui sont nuits pourriture De l'amère perdition. A nouveau sans frein et sans voile, A nouveau l'ivresse d'esprit, De tout son feu réenvahi, Avec vous rejaillir étoile !
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre