éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Le cri du crapaud-buffle
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Eric Doll
 
Présentation
Frank Cordier est un jeune instituteur de banlieue. Promis à un mariage peu réjouissant, il décide de tout plaquer. Il délaisse alors sa future femme Nathalie ainsi que sa belle famille pour aller tenter l'aventure au Zaïre, pays du diamant et des derniers pygmées. Il y découvre l'amour, l'hospitalité de la brousse, mais aussi la vie laborieuse des citadins kinois, prêts à tout pour sortir du ghetto. Ayant vécu lui-même dans l'ancien Congo belge, l'auteur se sert de sa propre expérience africaine et de faits authentiques pour imaginer une histoire d'amour rocambolesque où se mêlent érotisme et exotisme.
Extrait du livre
L'homme interrogea la jeune cuisinière du regard. Celle ci, avec une moue dubitative indiqua d'un geste nonchalant l'entrée de la demeure. Malgré le peu d'intensité lumineuse, on devinait dans la pièce un désordre incroyable. Il n'existait pas de fenêtres. Les murs étaient recouverts de vêtements de toutes sortes accrochés sur de vieux clous rouillés. On devinait dans un coin un poster d'Alain Delon et juste à côté la playmate d'un très vieux Play-Boy. Le sol en terre battue était encombré de gamelles. Une grande malle en osier donnait l'impression de vouloir régurgiter toutes les fringues qui n'avaient pas trouvé place sur les murs. À même le sol, un vieux fer rouillé, rempli de braises encore incandescentes, semblait faire un pied de nez à toutes ces chipes froissées. La belle était là, assise sur une vieille natte, recroquevillée devant un bris de miroir qu'elle tenait à la main. Paradoxalement, elle semblait apporter un soin tout particulier à son maquillage. Elle avait un visage d'ange merveilleusement encadré par de longues nattes tressées qui lui descendaient jusqu'aux fesses. Son boubou, légèrement ouvert, laissait deviner des jambes parfaites. Elle leva les yeux vers l'homme.— Tu as apporté ce que je t'ai demandé ? L'intrus, sans un mot, lui tendit un petit paquet qu'il avait pris soin d'envelopper dans du papier journal. Elle le saisit énergiquement et replongea à nouveau les yeux dans le miroir. L'homme ne partait pas. Visiblement il attendait quelque chose.— Tu sais, j'en ai eu pour plus de dix mille zaïres avec ce qu'il y a là. J'aimerais bien que tu me payes assez rapidement. D'une manière ou d'une autre.— Écoute mon grand, je n'ai pas l'argent en ce moment. Repasse demain après-midi. Ma copine ne sera pas là. On pourra s'arranger tous les deux si tu veux. Là, je n'ai pas le temps. Il est bientôt onze heures du soir. Je suis en retard, tu ne vois pas ? L'homme, visiblement satisfait de cette réponse s'en retourna sans un mot pendant que la belle poursuivait sa métamorphose. Elle appliquait le mascara avec une élégante précaution. Ses cils, soigneusement recourbés donnaient de la profondeur à son regard noir. Un regard de braise. Un regard auquel on ne réchappe pas, qui témoignait à la fois d'un tempérament de feu et d'une expérience douloureuse de la vie.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre