éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Une journée pas du tout rêvée
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Alain Maire
 
Présentation
Ce récit nous fait rêver à une possible évolution positive de l'humanité. Il apporte des réponses optimistes aux questions que nous nous posons à propos de la vieillesse, la maladie, la société. Il parle d'amitié, d'amour, d'amitié amoureuse, de partage, de sexualité, de la liberté de travailler ou pas. Ce livre donne des solutions et le monde devient vivable. Nous apprenons comment notre univers s'est créé, l'avant, l'après, le cycle auquel nous participons. Tous ces sujets sont abordés de façon simple et avec humour par quelques protagonistes dont l'un ou l'autre pourrait bien être vous un jour.
Extrait du livre
A l'aéroport, les formalités d'enregistrement et d'embarquement ont lieu tout à fait normalement. A bord de l'avion, la plupart des passagers sont respectueux des autres, à part deux ou trois qui demandent à changer de place en espérant obtenir plus de confort. Après que l'avion ait décollé et qu'il ait atteint son altitude de croisière, le personnel navigant nous propose un petit déjeuner. Un des passagers dont je viens de parler, se trouve un rang devant moi au niveau des sorties de secours. Place qu'il a finalement obtenue après une brève négociation avec un steward. Lorsque l'hôtesse présente une corbeille de viennoiserie pour que nous choisissions entre croissants, pains au chocolat ou pains aux raisins, le grand passager demande tout de suite s'il peut en prendre plusieurs. L'hôtesse lui répond poliment et gentiment qu'elle n'en propose qu'un seul par passager pour commencer mais qu'elle lui en rapportera s'il en reste quand tout le monde aura été servi. Puis elle continue sa progression vers l'arrière de l'appareil. Nous sommes assis au milieu de l'avion et un autre steward fait le service depuis l'avant en venant vers nous. Il doit s'arrêter une rangée avant celle des issues de secours. Lorsqu'il y arrive, le grand passager l'interpelle pour lui demander s'il lui reste un pain au chocolat. Ce à quoi le steward lui répond favorablement et joignant le geste à la parole, lui fait passer un deuxième pain au chocolat. Quelques minutes plus tard, l'hôtesse, qui a fini son service à l'arrière de l'avion, vient apporter un troisième pain au chocolat au grand passager. Ca entraîne en moi plusieurs réflexions : Sur une centaine de personnes, au moins une a des envies ou des besoins supérieurs à ceux des autres, ou du moins suffisamment supérieurs pour demander à plusieurs reprises et à plusieurs personnes d'abord un changement de siège, puis un supplément de petit déjeuner. Ensuite je me pose la question suivante : Est-ce juste qu'il ait obtenu gain de cause ? Et puis les autres n'ont pas demandé. Donc le grand passager est le seul à être resservi. Moralité : Quand il n'y en a pas pour tout le monde, il faut en demander pour en avoir. Soudain, un violent orage s'abat sur l'avion. Nous nous enfonçons dans un nuage très sombre et des éclairs viennent cogner et illuminer la carlingue. Simultanément, le commandant de bord annonce la traversée d'une zone de turbulences et demande aux passagers ainsi qu'au personnel de bord de bien attacher leurs ceintures de sécurité et de remonter les tablettes contre les dossiers. Je ne suis qu'à moitié rassuré lorsque soudain le soleil réapparaît et les turbulences cessent. Le commandant de bord tente de faire une annonce rassurante mais sa voix ne l'est pas du tout. Il nous dit : «Nous avons dû traverser un orage magnétique et bien que l'avion fonctionne parfaitement, les instruments de bord sont endommagés et ne me permettent pas de savoir exactement où nous nous trouvons par rapport à notre plan de vol initial. Quelques minutes après cette annonce notre avion se trouve encadré par au moins deux avions militaires, et de nouveau la voix du commandant de bord, de plus en plus hésitante, nous apprend que ces avions militaires vont nous escorter jusqu'à notre atterrissage proche. Nous n'allons pas atterrir à Paris mais à R2 où nous serons pris en charge et reroutés. Cette annonce me parait énigmatique. Les passagers se regardent du coin de l'œil sans oser demander
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre