éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Paroles de soleil - tome II
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Olivier Escuder
 
Présentation
Fruit de trente-trois années de recherche, de description et d'analyse de plus de 19000 cadrans solaires situés en France, cet ouvrage propose un voyage à l'intérieur de l'Art de la devise. Près de 2 159 devises ont été recensées, traduites, étudiées et classées en fonction de leur sens. Chacune est ici présentée avec sa localisation, sa traduction en langue française et les particularités du cadran qui s’en trouve orné. Les origines des devises ont été recherchées et des informations expliquant leurs significations sont exposées afin que le lecteur comprenne toute leur subtilité ainsi que la multiplicité de leur contenu. En fin de chaque tome, un index de mots-clefs permet au lecteur de retrouver les devises comportant un même mot et un index des communes facilite les recherches
Extrait du livre
DEVISES OPTIMISTES ET ÉPICURIENNES Lors de la phase d’analyse des milliers de devises que nous avions réunies, une des plus importantes réflexions qui se soient posées fut de différencier les devises optimistes des devises épicuriennes. Quelle pouvait être la (ou les) différence(s) entre une pensée optimiste et une pensée épicurienne ? Après de nombreuses réflexions, tant personnelles que collectives, ce fut notre collègue Pierre Bacchus qui nous départagea définitivement : lorsque l’on jouit du moment présent, on est un épicurien et lorsque l’on espère que demain sera agréable, on est un optimiste. Les épicuriens se préoccupent du moment présent alors que les optimistes sont tournés vers le futur. Ce fut donc sur cette base que nous décidâmes de séparer les devises optimistes des pensées épicuriennes. DEVISES OPTIMISTES Devises et optimisme LE CIEL EST TOUJOURS BLEU AU-DESSUS DES NUAGES Au cimetière de Sèvres (Hauts-de-Seine). Ce cadran horizontal, a été placé en 1994 sur la tombe de Louis Marquet (1918-1993), membre de la Commission des cadrans solaires dès sa fondation en décembre 1972. La devise qui orne ce cadran était une de ses phrases favorites. Ce cadran avait été calculé par Georges Camus, cependant le style, mal calibré, fut rectifié et replacé par Bernard Tailliez, tous deux membres de la Commission et décédés depuis. SOPRA LE NUBI E SEMPRE SERENO Au-dessus des nuages, c’est toujours calme – italien À Ollainville (Essonne) ; cadran réalisé en novembre 2000. TOUT NUAGEErreur ! Signet non défini. A UN BORD ARGENTÉ À Maurecourt (Yvelines) ; cadran daté « 1994 ». Cette devise est une pensée du propriétaire du cadran et est inscrite en trois morceaux dans trois nuages différents décorant la table. Elle signifie que tout moment difficile possède son côté positif. POST TENEBRAS LUX Après les ténèbres, il y a la lumière – latin - À Wahlbach (Haut-Rhin) ; cadran daté « 1996 ». - À Bassemberg (Bas-Rhin) ; cadran daté « MCMXCVIII ». Variante : POST TENEBRAS LVX Sur une bastide, à Mirabeau (Vaucluse). Ces deux devises ont pour origine un verset du Livre de Job, XVII, 12 : « Noctem verterunt in diem, et rursum post tenebras spero lucem. » (Ils changent la nuit en jour, et pourtant, après les ténèbres j’espère la lumière.) Pour mieux comprendre la traduction de ce verset, il faut l’interpréter de la façon suivante : ils (les amis de Job) changent la nuit (le malheur) en jour (le bonheur), et pourtant, après les ténèbres j’espère la lumière. DANS LA NUIT LES JOURS A VENIR À Marennes (Rhône) ; cadran daté « 1990 ». APRES LA PLÉIJA LE BEL TENS Après la pluie, le beau temps – occitan À Montcabirol, commune de La Bastide-de-Bousignac (Ariège). Cette devise en occitan fait référence au proverbe français « Après la pluie, le beau temps », repris par la comtesse de Ségur comme titre d’une de ses œuvres. LE MALTEMPS PASSE ET RESTOURNE LE BON À Étrépagny (Eure). Cette devise en ancien français est à rapprocher de la précédente ; les temps de malheur passent, les temps du bonheur reviennent. SEMPER VER HODIE C’est tous les jours le printemps – latin À Champeaux (Manche), chez un particulier qui a lui-même réalisé ce cadran daté « 1994 ». De plus, sur la table de ce cadran, une inscription rend un discret hommage par ces mots : « dédié à ma fille Véronique ». SEMPER HORA EST SPERA
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre