éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Ailleurs...
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Cendrine Hirt
 
Présentation
Le monde des ombres… L'envol du Dieu blanc… Une lueur dans la nuit des Dogon… Sur les traces d'une légende… La révolte des flots de l'Ocamo… Quelque part… Envie d'être… Autant de nouvelles qui composent ce recueil intitulé "Ailleurs…" en référence aux différents pays qu'il nous fait traverser. C'est au rythme des mots et de ces voyages que le lecteur va découvrir les Dogon, les Yanomami, les Inuit, les Indiens d'Amérique, les Akha, les Aborigènes, des peuples aujourd'hui en voie de disparition. Ces nouvelles sont à la fois l'expression des sentiments intérieurs que vivent les personnages au cours de leur quête mais également une invitation à la découverte des coutumes et des traditions ancestrales de certaines peuplades du monde entier.
Extrait du livre
Kannakapfaluk était belle. Très belle. C'était une jeune fille aux longs cheveux de jais, aux yeux finement bridés, au teint cuivré. Et pourtant elle refusait tous les prétendants qui lui étaient présentés. Elle affirmait qu'elle n'accepterait jamais la compagnie d'un homme, aussi vaillant et courageux qu'il puisse être. N'ayant jamais pris époux, elle avait finalement été enlevée par un chien qui l'avait emmenée sur son île. De leur union étaient alors nés plusieurs chiots. Un jour, alors qu'elle était seule, Kannakapfaluk avait caché ses enfants dans de profondes bottes de fourrure avant de les jeter à la mer. Certains d'entre eux n'avaient touché terre qu'après une longue errance. Quelques années plus tard, ils avaient donné naissance aux Amérindiens. Les autres, plus beaux, plus fort, plus ingénieux, étaient par contre parvenus à aborder tout près. Ils étaient devenus les "hommes véritables", ceux qu'on appelle les Inuit. Cette histoire vieille comme le monde m'avait été maintes fois contée par mon grand-père au cours de mon enfance. Nul ne savait si cette jeune fille avait réellement existé ni ce qu'elle était devenue. C'était une légende qui datait du temps où le soleil n'existait pas encore. Elle faisait la fierté de ce peuple pas comme les autres. Le génie et l'audace des Inuit leur ont permis de survivre et d'être heureux sur la terre la plus inhospitalière qui existe depuis que le monde est monde. Alors que tous les autres peuples ont fui le froid, eux ont vaincu la faim, la peur et la solitude dans le Grand Nord. Les Inuit sont un peuple qui se sait différent. Qui se veut différent. Ce récit étant ancré dans la mémoire de chacun et j'y avais souvent repensé pendant ces dernières années, surtout dans les épreuves difficiles qu'avait entraîné mon exil. Il me rappelait mes ancêtres, ma terre natale que je n'avais plus foulée depuis ce qui me paraissait une éternité. Une terre de froid et de flace aux confins de la planète, capable d'ôter la vie d'un être en quelques minutes lors des longues nuits de blizzard. Mais aussi une terre qui a vu naître des hommes sages, courageux, ingénieux même. Une nature splendide éclairée parfois uniquement par les aurores boréales et le soleil de minuit. Cette légende était un véritable hymne à la vie pour le peuple inuit et j'y puisais souvent ma force. Mais aujourd'hui, elle revêtait une toute autre importance. Elle me rappelait douloureusement à l'esprit que je n'avais pas revu les miens depuis mon départ. Mon retour prématuré était empreint de tristesse. Personne ne me conterait plus jamais la destinée de Kannakapfaluk dans la chaleur d'un igloo. Ce n'était plus qu'une question de temps. Mon grand-père allait bientôt quitter ce monde après s'être battu contre des ennemis invisibles, les forces du mal qui menaçaient son peuple et celles qui rongeaient son corps. Il irait au paradis. Sous la banquise, sous la mer ou derrière les nuages. Je savais qu'il veillerait toujours sur mon peuple, qu'il vivrait en moi, à travers moi. Tous les Inuit savent qu'il faut souffrir pour être vivant. J'étais donc prêt à retrouver ce décor hostile mais si merveilleux pour entretenir la mémoire de cet homme tant admiré par les siens. J'allais peut-être enfin lui ressembler...
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre