éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
AGATHOCLE DE SICILE
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Philippe - Jean Coulomb
 
Présentation
AGATHOCLE Agathocle (356-289 avant J.C.) fut le contemporain d’Alexandre le Grand (356-323). L’un vécut 33 ans, conquit le monde, mourut au sommet de sa gloire et eut une notoriété exceptionnelle ; l’autre, né la même année, vécu 67 ans, mourut empoisonné et, malgré ses exploits hors du commun aux antipodes méditerranéens, fut oublié sinon honni de tous. Si les historiens de l’antiquité furent dithyrambiques vis à vis d’Alexandre, Agathocle n’eut pas cette chance car les seuls qui ont laissé un témoignage qui nous soit parvenu nourrirent une haine tenace à l’égard du roi de Syracuse et sa renommée, qui prit naissance à partir de jugements partiaux, fut malheureusement grandement falsifiée par Timée.
Extrait du livre
Hélène était étendue, nue, sur l'autel du pronaos du temple de Déméter. Sa tête, rejetée en arrière, laissait pendre une abondante chevelure noir de jais. Ses seins, lourds, aux mamelons dilatés, se soulevaient violemment puis s'affaissaient, par à-coups, dans un rythme accéléré; son ventre, énorme, gonflait à vue d'œil. Ce gisant monstrueux paraissait être le jouet de la divinité. Un silence étrange régnait dans la pièce. La lueur vacillante des torches faisait danser les ombres dans un ballet angoissant. Un grondement lointain, d'abord à peine perceptible, s'amplifia progressivement puis devint assourdissant. Son corps se mit alors à produire une sécrétion visqueuse, couleur d'ambre. Des gouttes perlaient de tous ses pores, et dégoulinaient sur la pierre noire de l'autel exhalant un parfum de jasmin. Une lucarne, du côté Est, s'obscurcit soudain. Dans un bourdonnement infernal, un essaim monstrueux d'abeilles envahit la pièce et occupa tout le plafond. L'une d'entre-elles, énorme, se détacha de la masse grouillante et sombre, et se posa sur le sommet du ventre distendu. Elle se mit à tourner frénétiquement sur elle-même en battant des ailes. A ce signal, le nuage d'insectes s'abattit, du centre du plafond, en une colonne compacte, et recouvrit la jeune femme, léchant avidement le liquide ambré. Au bout d'une demi-heure, l'essaim repartit comme il était venu. La pièce fut à nouveau silencieuse. Le corps était parfaitement nettoyé et sec, mais recouvert de petites taches rouges qui se transformèrent rapidement en pustules qui pulsaient d'un mouvement arythmique, tout en se dilatant. Elles explosèrent l'une après l'autre en libérant un liquide translucide. Puis le ventre se mit à gonfler démesurément et explosa en éclaboussant de sang les murs du pronaos. Carcinos se redressa d'un bond sur sa paillasse en hurlant - Non, non ! HELENE, HELENE ! Il se précipita à travers la pièce obscure, bousculant tout sur son passage et s'arrêta, comme pétrifié, sur le pas de la porte. Sa femme était assise devant l’entrée sur un vase en terre cuite renversé, les mains posées sur son ventre, elle le regardait d'un air amusé. -A t'entendre hurler, on m'a au moins égorgé cette fois ! - Ne te moque pas, ces cauchemars ne sont pas innocents ! Il essuya d'une main tremblante son front recouvert de sueur, se versa sur la tête le contenu d'une cruche, puis se laissa glisser, dos au mur, sur ses talons. Il secoua la tête et murmura en tremblant : - Tous concernent ta grossesse, et dans tous mes rêves tu es assaillie, puis immolée par des abeilles dans des conditions atroces ! - Des abeilles ? Mais je n'ai rien senti, s’exclama-t-elle en riant. - Ne plaisante pas, veux-tu, les Dieux veulent me faire comprendre quelque chose, mais quoi ? - Les songes n'ont rien à voir avec la réalité. Ton fils, car ce sera un fils, ne risque pas le courroux des Dieux, il n'est pas encore né, il n'a pas pu leur déplaire! - Lui ? Non ! Moi, oui ! - Pourquoi ? - En fuyant Rhégion*, nous avons choisi de nous installer à Thermes. Que la honte soit sur nous ! - Je ne vois pas où est la honte. Si nous étions restés à Rhégion, nous aurions été tous égorgés. Nous avons suivi les autres exilés, alors Thermes ou ailleurs!
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre