éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Le sentiment esthétique
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Joëlle-Andrée Deniot
 
Présentation
L’esthétique comme catégorie oscille entre sensation et jugement. La beauté assiège la raison philosophique, quêtant, de Platon à Heidegger, l’intelligible non le ravissement, indicible émoi. Les sciences sociales creusent ce fossé, substituant au concept d’esthétique celui d’Art. Il s’agit ici de dissocier goût artistique, agonistique des expertises sociales, et sentiment esthétique, expérience rare et commune d’un saisissement affectif et spirituel de tout l’être. Singulier, toujours, silencieux souvent. Comprendre son ardeur ou sa simplicité, c’est se placer aux frontières : esthétique de la connaissance, anthropologie des passions, socio-sémiologie des formes, langages… Loin des précautions de la sociologie de l’art, c’est l’aventure d’une approche transversale du sens.
Extrait du livre
Le sentiment c’est d’abord celui de notre existence. Si je suis ce n’est pas parce que je pense mais parce que j’ai le sentiment d’être . Si donc cette notion de sentiment recèle l’intuition d’un existentiel originaire sans doute est-elle la plus apte à désigner la totalité relativement opaque de ce lien au monde qu’est l’épreuve esthétique que parfois nous en faisons. Sentiment : mot fortement évocateur, mot ample qui toutefois ne requiert pas la convocation brusque des métalangages de rigueur : ceux des topiques de la vie psychique, ceux des ancrages socio-anthropologiques, voire ceux des classiques de la tradition philosophique. En effet, mot vague, il pointe d’abord - du sein même du logos - un indicible : ce lieu d’accueil en notre être intime à la fragilité, à la plénitude-finitude de notre présence au monde ; cet instant réceptif s’ouvrant au hasard de quelque épiphanie, celle d’un bruissement, d’un horizon, d’une texture, d’une couleur, d’un visage, d’une saveur, d’un volcan, d’une parole, d’un chant, d’une œuvre… bref de quelque accident advenu, de quelque phénomène apparu entre corps, cosmos et culture. De ce qui précède nous déduirons que le sentiment esthétique se montre au carrefour de plusieurs déploiements réflexifs. En tant qu’expérience subite d’un apparaître à chaque fois singulier, il appelle une théorie de l’événement. Toutefois ce surgissement prenant place au sein d’une émotion éminemment personnelle, il appelle, en miroir, une théorie du sujet ; à la fois projection dans l’étant de l’humain et devenir d’une ipséité incarnée. De plus balançant toujours entre les pôles du sensible et du sens, ce sentiment pose la question d’une tension maintenue entre ces deux pôles, il pose la question de leur compatibilité, souvent postulée, mais également celle de leur contradiction insurmontable aussi bien du point de vue conceptuel que du point de vue empirique et vécu.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre