éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Sans toi, je serai en route pour un grand voyage.
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Louis et Mariette Engelmann
 
Présentation
Pourquoi Louis Engelmann, rafle a Paris et interne a Compiegne, a-t-il echappe au premier convoi de Juifs parti de France pour le camp d’extermination d’Auschwitz le 27 mars 1942 ? Comment, le 8 aout, a-t-il ete libere du camp de transit de Drancy ? Inedit, le journal intime de cet ingenieur, ancien combattant de 1914-1918, revele les terribles conditions d’internement au camp de Royallieu a Compiegne des notables parisiens juifs rafles le 12 decembre 1941. Il temoigne ensuite de celles du camp de Drancy au moment ou affluent les victimes de la rafle dite «du Vel’ d’Hiv’» (16-17 juillet 1942). En parallele, le journal tenu par son epouse Mariette nous fait vivre sa detresse et ses demarches insensees pour arracher Louis a la deportation. Longtemps, les journaux de Louis et Mariette ainsi que les lettres qu’ils ont echangees, sont restes au fond d’un tiroir. Philippe Bernard, leur neveu, journaliste au Monde, les a reunis et entrelaces pour transformer ce drame personnel en un recit haletant. Il tente de comprendre les mecanismes qui ont conduit a l’enfouissement de ces evenements dans la memoire familiale, et les raisons de leur redecouverte recente.
Extrait du livre
Pourquoi Louis Engelmann, rafle a Paris et interne a Compiegne, a-t-il echappe au premier convoi de Juifs parti de France pour le camp d’extermination d’Auschwitz le 27 mars 1942 ? Comment, le 8 aout, a-t-il ete libere du camp de transit de Drancy ? Inedit, le journal intime de cet ingenieur, ancien combattant de 1914-1918, revele les terribles conditions d’internement au camp de Royallieu a Compiegne des notables parisiens juifs rafles le 12 decembre 1941. Il temoigne ensuite de celles du camp de Drancy au moment ou affluent les victimes de la rafle dite «du Vel’ d’Hiv’» (16-17 juillet 1942). En parallele, le journal tenu par son epouse Mariette nous fait vivre sa detresse et ses demarches insensees pour arracher Louis a la deportation. Longtemps, les journaux de Louis et Mariette ainsi que les lettres qu’ils ont echangees, sont restes au fond d’un tiroir. Philippe Bernard, leur neveu, journaliste au Monde, les a reunis et entrelaces pour transformer ce drame personnel en un recit haletant. Il tente de comprendre les mecanismes qui ont conduit a l’enfouissement de ces evenements dans la memoire familiale, et les raisons de leur redecouverte recente.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre