éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Une enfance en otage
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Colette Tcherkawsky
 
Présentation
Colette Tcherkawsky fait partie des 77 enfants de prisonniers de guerre juifs qui furent déportés de France pour servir de monnaie d’échange aux nazis. Si son père était protégé par les conventions de Genève, le reste de la famille n’a pas été épargné par les persécutions antisémites et la barbarie nazie. Colette est ainsi arrêtée avec sa mère et son frère lors de la rafle des Juifs de Rouen, en janvier 1943. Internés au camp de Drancy durant 14 mois, ils connaîtront également celui de Beaune-la-Rolande. Le 2 mai 1944, ils sont déportés au « camp de l’étoile » à Bergen-Belsen, Colette n’a alors que douze ans. Ensemble, ils parviendront à survivre. Le récit concis et lucide de Colette décrit une situation qui fait figure d’exception dans l’histoire de la déportation des Juifs car le sort des enfants déportés était la chambre à gaz et la mort. Militante de la Mémoire, Colette a créé, avec Albert Bigielman, l’Amicale des anciens déportés de Bergen-Belsen.
Extrait du livre
En 1938, j’ai six ans. Dans la boutique de mon grand-père paternel, tailleur pour dames, mon frère et moi jouons avec nos trésors : morceaux de tissus, épingles, boutons, petites bobines de fil. Rachel, la vendeuse, belle et brune, essaie de nous instruire : « un cahier neuf, une plume neuve ; un veuf, une veuve » ; veuf, qu’est-ce que ça veut dire ? Ah oui, sa femme est morte. Puis Rachel a une idée : « Toi, dit-elle à mon frère, tu es juif, et toi Colette, tu es juive. » Je ne comprends pas le sens de ce mot ni pourquoi il s’applique à moi, mais je le ressens comme une insulte. Je ne suis pas du tout contente d’être juive. Dans l’appartement de mes grands-parents paternels, un long couloir conduit de l’entrée à la chambre du fond. Une petite bibliothèque y est placée. Je parviens à déchiffrer les titres mais, pour certains, les mots ne prennent pas de sens. On m’explique : Il y a des livres en français, mais aussi en roumain, en allemand, en anglais. Un jour, une lettre arrive, venue de loin. Mon grand-père la traduit pour la famille assemblée. Je me penche pour la voir et ne peux rien lire du tout : c’est du yiddish, écrit en caractères hébraïques. Mes grands-parents parlent entre eux un français légèrement chantant. Ils échangent quelques phrases en yiddish quand ils veulent que les enfants ne comprennent pas. Mon père est de retour à la maison avec son bel uniforme d’officier ; il n’a été mobilisé que quelques jours. Il a trente ans, il est grand, il a deux galons, nous sommes fiers de lui.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre