éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Au bout de la route
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Rosa Ruffini
 
Présentation
Elle a la tête dans les étoiles et pas du tout les pieds sur terre… Chercheuse en astronomie, sensible et exaltée, Claire se débat dans un quotidien où sa personnalité a du mal à s'exprimer. Un enfant à élever, une carrière médiocre, un amant inconsistant et lunatique… Sans compter la quarantaine qui approche et les rêves qui se tarissent. Claire survit en mangeant du chocolat et en relisant « les Fleurs du mal ». Jusqu'au jour où, sur un coup de tête, Claire décide de partir. Un voyage incertain, une aventure incroyable qui l'entraîne en Bretagne, mais aussi un voyage initiatique qui va permettre à Claire de trouver la véritable dimension de sa vie. Qu'y a-t-il au bout de la route ?
Extrait du livre
Un enfant. Debout au milieu de la route, il fait de grands gestes avec ses bras. Quelques centimètres de plus, je lui roulais dessus. Je tremble de tout mon corps, je crois que je ne suis pas loin de fondre en larmes. Il s'approche, tape nerveusement à la vitre, il a l'air au moins aussi paniqué que moi. « Madame, madame, je vous en prie, ouvrez-moi! » Je n'arrive pas à reprendre ma respiration. Mon mo-teur a calé, je voudrais le remettre en route mais ma main tremble sur la clé de contact. « Ouvrez-moi, s'il vous plait, emmenez-moi ! » A peine plus âgé que Léo. Je lui donne dix ans tout au plus. Trempé sous la pluie battante. « Je vous en prie, ils vont me tuer si vous ne m'emmenez pas ! » Je ne comprends rien à ce que cet enfant raconte, tout ce que je sais c'est qu'il faut que je parte d'ici, et vite. Je réussis à remettre le contact et j'accélère. Je parcours une dizaine de mètres et jette un regard dans mon rétroviseur. Sur la route, l'enfant s'est mis à courir, et soudain, derrière lui, je les vois : trois silhouettes qui viennent de débouler d'une sortie d'immeuble et lui ont déjà emboîté le pas. Trois hommes, il me semble du moins, je remarque surtout l'un d'entre eux, un gros vêtu d'un K-Way rouge, mais il m'est difficile de les apercevoir distinctement à travers les trombes d'eau qui déferlent sur les vitres de la voiture. Ils foncent droit sur le garçon, dans quelques secondes ils l'auront rattrapé. Je ne comprends toujours pas ce qui se passe, mais une chose est certaine : cet enfant est en danger. Pas le temps de réfléchir : je recule et ouvre la portière passager. L'enfant s'engouffre à l'intérieur, et j'appuie à fond sur l'accélérateur, juste à temps, les hommes n'étaient plus qu'à quelques mètres de nous. Le garçon pousse un soupir de soulagement, il n'a plus la force de parler. Moi non plus, du reste, tant la situation me semble invraisemblable. Je me contente de foncer droit devant moi, tout en essayant tant bien que mal de remettre mes idées en place. Nous roulons ainsi en silence durant quelques minutes. Je le sens qui reprend sa respiration peu à peu, quant à moi je ne sais plus que penser, mon cerveau est à nouveau anesthésié, je me concentre sur la route. Par chance, je finis par me retrouver sur l'autoroute en direction de Vannes, enfin, je ne sais plus si c'est une chance vu que mes projets semblent vaguement compromis. Il rompt en premier le silence : « Merci madame ». Comme ça, comme si c'était tout naturel.A peine s'il halète un peu, encore essoufflé par sa course. Hallucinant. Enfin, il a beau faire le fier, je vois bien qu'il grelotte, il ne peut dissimuler ses claquements de dents, ce gamin va être malade et ça n'arrangera certainement pas les choses. Je mets le chauffage à fond et lui conseille de retirer son tee-shirt trempé. Il obéit ; je suis furieuse après lui, après moi aussi, j'aurais dû continuer ma route, je ne sais pas ce qui m'a pris de m'occuper de ce qui ne me regardait pas. Il s'agit d'une bêtise d'enfant sans doute, une plaisanterie… Oui mais voilà, il y a eu ce regard implorant à travers la vitre, le souvenir de Léo, et puis les hommes qui le suivaient n'avaient pas l'air de plaisanter, eux.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre