éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Les routes commerciales
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Laurent Lacroix
 
Présentation
L'homme, la marchandise et le savoir. L'évolution historicisée de ces trois éléments. Passant en revue la grande majorité des civilisations antiques principales avec chacune ses spécificités, il s'agit de comprendre cette évolution au travers du prisme géographique et politico-économique. Homme de terrain, formateur et consultant international, Laurent Lacroix est dirigeant d'entreprise. Ayant expérimenté plusieurs secteurs d’activité, il dispose aujourd’hui d’une vue d’ensemble fournie sur les problématiques que connaissent les entreprises sur différents continents. Ce sont ses nombreux voyages et séjours à l'étranger qui lui ont donné envie de (re)découvrir les peuples et les circuits économiques qu’ils empruntent depuis des siècles.
Extrait du livre
Les îles des épices 13 577 îles constituent l’archipel indonésien. Djakarta, sur l’île de Java, allait devenir, en 1619, le siège de la compagnie hollandaise des indes orientales dans son commerce avec l’asie. Sumatra, la 2ème île du monde, sera achetée plus tard par les Hollandais aux anglais afin de dominer la route des épices, et les îles de Ternate, Tidore, Banda et Ambon seront les seules productrices de muscade, girofle et macis. Le sultanat et la ville d’Aceh (située sur la pointe nord de l’île de Sumatra) connaîtront alors une expansion florissante : on aurait même rapporté l’existence de bénéfices de l’ordre de 700 % entre Sumatra et la nouvelle Angleterre (Boston ou New York). Un point de contraste en Indonésie : le temple de Borobudur, de culture bouddhique, deviendra le symbole universel de ce pays, au demeurant le plus grand pays musulman au monde. Le colonialisme atteindra ici des sommets de cruauté pour s’assurer le monopole des épices. Aujourd’hui encore, une forme d’esclavage moderne et de Main d’Oeuvre Directe bon marché persiste encore, organisé par l’état, bien après que les compagnies se soient ruinées par la corruption et les problèmes d’économie d’échelle de la fin du 18èmesiècle. Sucre et tabac Le sucre de canne brut, provenant de Recife au Brésil et débarqué à Amsterdam, est raffiné aux Pays-Bas et redistribué dans toute l’europe. Quand le sucre commence à être produit ailleurs qu’en Europe, les juifs, pressentant le déclin de ce métier, l’abandonnent. Ce commerce sera remplacé par celui du tabac, commerce orchestré par des courtiers juifs et marranes. En général, les séfarades sont patrons et les ashkénazes employés. Puis les Portugais reprendront Recife. En 1667, les Hollandais et leur gouverneur Peter Stuyvesant échangent la Nouvelle-Amsterdam (achetée aux indiens Lenapes pour 24 dollars) contre le Surinam aux anglais, qui deviendra New York. Le commerce triangulaire Le commerce se déroulait en trois étapes. Les navires négriers partaient d’Europe de l’ouest pour l’Afrique chargés de marchandises, objets de traite qu’ils échangeaient contre des esclaves. A leur arrivée en Afrique, les capitaines échangeaient leurs produits contre des captifs : les armes à feu et la poudre étaient les marchandises les plus prisées, mais les textiles, perles et autres produits manufacturés ainsi que le rhum y figuraient en bonne place. L’échange pouvait durer d’une semaine à plusieurs mois. La seconde étape du commerce triangulaire, le passage de l’Atlantique, emportait les Africains pour leur vente et leur asservissement d’un bout à l’autre du continent américain. La dernière étape liait les Amériques et l’Europe : les négriers acheminaient des produits essentiellement agricoles, cultivés par le travail servile, vers les ports européens. La principale denrée commercialisée à cette époque fut le sucre, suivie du coton, du café, du tabac et du riz. Ce circuit durait environ dix-huit mois. Pour pouvoir transporter le maximum d’esclaves et optimiser la cargaison, l’entrepont des bateaux fut souvent aménagé, de façon à tenir compte des nombreux décès en cours de route (environ 30 %). L’Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, l’Angleterre et la France ont été les principaux pays à pratiquer le commerce triangulaire. Rôle des Touaregs Un empire berbère, le Kanem-Bornou, cont
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre