éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
tristes rêves
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Maxime Haja
 
Présentation
Qu'y a t il de plus complexe que le sentiment amoureux? Le dénominateur commun à ces nouvelles est bien ce sentiment complexe, celui qui pousse chacun de nous à vivre, à espérer, à croire qu'entre le moment de notre naissance et celui de notre mort, quelque chose d'infini peut se produire... Chacune de ces histoires parlent de la souffrance et du bonheur, d'une tranche de vie où des personnes ont ressenti des instants de leur existence avec une intensité folle, avec l'ardeur des amants. La douce folie amoureuse qui fait tourbillonner dans les âmes dans le chaos de l'existence.
Extrait du livre
Elle l'embrassait, depuis maintenant plusieurs minutes. C'était un long baiser passionné, sensuel, à la limite de l'indécence, tels qu'ils étaient exposés aux regards (quelques rares dockers qui travaillaient, passaient près d'eux, et quelques familles d'autres soldats déjà à bord, étaient encore là). Et puis à mesure que ce baiser s'éternisait, elle sortit de sa torpeur amoureuse et pensa. Elle imaginait leurs retrouvailles : « dans trois mois, tout au plus », se disait-elle. Et si cette guerre durait plus longtemps, que ferait-elle sans lui, elle qui était dépendante de son amour depuis déjà plus d'une année. Ils avaient même envisagé de se marier. Si il n'avait pas été appelé à partir, ils le seraient déjà sûrement. « Et s'ils s'étaient tous trompés, ou qu'ils mentaient pour ne pas nous effrayer, et que cette guerre durait plus longtemps », pensa-t-elle. Le baiser devenait de moins en moins intense, à mesure que l'angoisse la gagnait. Lui pensa que c'était la lassitude, et relâcha un peu son étreinte, de toute façon il commençait à avoir un peu la bouche sèche. Elle se convainquit qu'il ne servait à rien de penser à ce genre de choses, qu'il fallait rester optimiste. Que leur amour était absolu (Beaucoup de choses étaient encore absolues dans sa vision du monde, elle sortait à peine de l'adolescence). Ils étaient bénis des anges (donc protégés), un amour si beau, si pur ne pouvait que l'être : elle en fût persuadée. Ils s'étaient dit je t'aime, seulement deux semaines après leur premier baiser, elle savait qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Elle en était sure, il reviendrait vite. Elle l'embrassa à nouveau plus fougueusement, il fut surpris de ce sursaut de rage, agréablement surpris même. Soudainement, elle prit conscience qu'il ne reviendrait peut-être plus jamais. Qu'il pourrait être tué. Le malaise l'envahit brusquement, elle le sentit dans tout son corps, elle le senti monter de sa poitrine vers ses yeux. Elle versa des larmes et se dégagea de lui. Il comprit et la rassura : « je reviendrai vite, sois sans crainte ». Elle ne pleurait pas seulement du fait de cette vision de mort (et de l'abandon qui en découlerait). Elle pleurait car elle comprenait qu'elle n'était plus une enfant, que l'existence elle devrait désormais l'affronter. Elle pleurait car elle devinait une chose : elle ne pourrait plus agir comme jusqu'à aujourd'hui, c'est-à-dire sans jamais se poser de questions.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre