éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Turbulences de sable
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Nelson Monge
 
Présentation
La révélation d’un dispositif architectural millénaire Une lutte feutrée et meurtrière entre une classe politique et une secte d'intelligence économique américaine
Extrait du livre
L'atmosphère s'était brusquement tendue. Les ouvriers s'étaient rapprochés du boulanger, comme pour se mettre sous ses ordres. Ils semblaient décidés, presque menaçants. Les mains des hommes en armes s'étaient figées sur les coutelas et les pistolets. Gérard de Saintes sentit le danger. La fatigue avait dilué la crainte. Il ne restait que l'appât du gain. Il s'entretint quelques secondes avec le maître de la citadelle, toujours aussi inexpressif. Enfin, il annonça : – Il y aura une pièce d'or pour ceux qui feront ce travail. Les autres attendront ici. L'argument porta. C'étaient plusieurs semaines de nourriture pour quelques heures d'efforts supplémentaires. Le boulanger fut le premier à s'avancer, et cinq autres le suivirent. Il y avait là le croque-mort Victor Lebas, Léon, l'un des plus anciens employés du domaine. Les autres étaient des inconnus qui faisaient les chemins et qu'on voyait à Fuissac au moment des récoltes. Le boulanger reprit : – Alors, elle est où cette salle ? Le baron de Vilmeur vacilla sous la grossièreté, inimaginable quelques années plus tôt, mais s'abstint de réagir. Les règles avaient changé. L'intendant se décala, découvrant une porte de bois basse et étroite, jusque-là dans l'ombre. Il tira une clé d'un trousseau, faisant jouer le pêne sans difficulté, et désigna de la lueur de sa torche l'amorce d'un escalier montant en colimaçon. – C'est par là, suivez-moi. Ne prenez pas les madriers. Ils ne passeraient pas. L'ascension fut pénible. La largeur de l'escalier ne dépassait pas deux pieds et demi. Les plus grands progressaient courbés vers l'avant, et souvent leur tête heurtait les soubassements de pierre. Une morne litanie de voix éraillées emplissait l'espace réduit, scandant le décompte des marches pour se donner du courage. Compté cent vingt, ils débouchèrent les uns après les autres dans une salle rectangulaire, plus grande que celles d'en bas. Le sol était approximativement dallé de pierre. Deux piliers portant des crochets de fer fichés en leur milieu soutenaient la voûte. Un autel de pierre blanche suggérait une ancienne chapelle. L'humidité des souterrains avait disparu, peut-être aspirée par le conduit qui débouchait au sommet de l'arête romane au dessus de l'autel. Même la rouille avait été moins agressive avec les crochets scellés dans la pierre. Un rai de nuit filtrant par une minuscule ouverture dessinait un pâle rectangle dans un coin de la salle. On était revenu au niveau du sol. Sous le regard du maître, Gérard de Saintes répartit la tâche. Trois hommes travailleraient simultanément sur chaque pilier. Le martèlement des pioches et le crissement des burins reprirent, interrompus par le raclement des pieds-de-biche sur la pierre, ponctués par les cris d'effort. Plus secs, les joints étaient plus solides et les hommes devaient peser plus fort sur les leviers improvisés. Les gros blocs cédèrent leurs premiers centimètres presque simultanément, dans un combat acharné. Les poussières en suspension rendaient la vue et la respiration difficiles. Le vieux baron fut pris d'une quinte de toux qui sembla ne jamais devoir s'arrêter. Enfin, l'une des pierres fut prête à basculer. Sur un signe de l'architecte, Louis de Vilmeur figea les gestes des hommes d'une intonation sèche.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre