éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Mémoires d'un voyeur
Ajouter ce livre à mes favoris
 
David Forthite
 
Présentation
Encore puceau quand il atteint la majorité, David découvre, grâce à sa tante Anne puis à sa première concubine, Jackie, et le sexe et ses penchants pour le voyeurisme et l'exhibitionnisme. Alors qu'il est profondément amoureux de Jackie, celle-ci va lui annoncer aimer un autre homme tout autant que lui : Marc. Pour ne pas la perdre, David va lui proposer un ménage à trois qui va durer jusqu'à la fin de sa deuxième année universitaire. Puis se sentant de trop et surtout trop jeune pour Jackie, il va décider de céder sa place à Marc. Il va souffrir de cette séparation jusqu'à ce que son penchant pour le voyeurisme lui fasse rencontrer une jeune femme, Vanessa, avec laquelle il va plonger dans d'autres aventures sexuelles surprenantes.
Extrait du livre
« David, dis-moi franchement, comment trouves-tu Marc ? – Sympathique. – C'est tout ce que tu peux en dire ? Tu ne lui vois pas d'autres qualités ou défauts ? Moi par exemple, je le trouve intelligent, rieur, prévenant avec les femmes... Et en plus il a l'air pas mal foutu. – Hé là ! Stop, tu vas me faire rougir, Jackie. – Mais laisse-moi finir, Marc. Les apparences sont parfois trompeuses, surtout sur le plan physique. Habillé, un homme peut paraître beau, et une fois nu c'est la déception. – Toi au moins, tu es directe. – Mais c'est la vérité. Qu'en penses-tu, David ? – Je... ne sais pas. » Je suis totalement dérouté par la tournure que prend la conversation. Je suis persuadé que Jackie a une idée derrière la tête, que je devine brusquement quand elle ajoute : « Il n'y a qu'un moyen de savoir si tu es aussi bien foutu que tu en as l'air. – Lequel ? – Te déshabiller. – Ici, maintenant ? Toi alors, tu ne manques pas d'air ! » Jackie n'attend pas que Marc lui dise oui ou non. Déjà, ses mains sont en train de s'acharner sur sa chemise, dont elle défait les boutons un à un. Marc semble trop surpris pour réagir. Quant à moi, je ne sais plus où j'en suis. Tout s'embrouille dans ma tête, et de nombreux sentiments contradictoires se mêlent : l'horreur de la voir déshabiller cet homme devant moi, l'horrible certitude qu'elle a envie de faire l'amour avec, le dégoût de la voir ainsi se comporter, l'envie d'assister à leurs ébats... Et je reste là, immobile et impuissant, attendant la suite des événements avec un mélange de désir et d'angoisse. Jackie vient d'un geste sec d'écarter les pans de la chemise de Marc, dévoilant une poitrine musclée et velue. « Ouah ! Tu as vu ce torse, David ? Qu'il est beau ainsi musclé et poilu ! Et regarde-moi ce ventre plat ! » Tout en s'émerveillant de sa découverte, Jackie promène sa main droite sur la poitrine et sur le ventre de Marc, jouant avec les poils, effleurant de ses doigts les tétons qui se tendent. « Mais dis-moi, Marc, ça t'excite on dirait. – Tu fais tout pour, non ? – Mets-toi debout. – Pourquoi ? – Tu verras bien. » Marc se lève lentement en me portant un regard interrogateur. Je dois être pâle, car je crois avoir deviné la suite qui m'horrifie en même temps qu'elle fait grimper mon excitation. Marc est à peine debout que Jackie le fait pivoter d'un quart de tour tout en tombant à genoux devant lui. Je les vois de profil maintenant, et mon cœur s'emballe en voyant le visage de Jackie se trouver au niveau de la ceinture de Marc, et ses yeux rester quelques secondes braqués sur cet endroit qui semble l'attirer vraiment. Puis son regard se tourne vers moi, trouble, étrange, et un sourire angélique aux lèvres, elle dit à voix haute, mais sans s'adresser vraiment à moi : « Voyons ce que nous réserve la pochette surprise. » Marc ouvre la bouche d'étonnement en la voyant s'attaquer à la fermeture éclair de son pantalon, mais la regarde faire sans protester. Jackie plonge sa main dans l'entrebâillement de l'ouverture pour fouiller à l'intérieur et en sortir presque aussitôt le pieu à moitié gonflé de Marc. Elle l'abandonne quelques brèves secondes pour extirper aussi les couilles poilues et pleines...
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre