éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Pères en textes - Médias et Littérature
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Christiane Chaulet Achour
 
Présentation
La question du père est une question cruciale. L'originalité de l'ouvrage vient des exemples choisis. "Pères en textes – Médias et littératures", réunit des contributions variées avec des exemples partagés par le plus grand nombre.De Coline Serreau à Laurence Pernoud, des magazines parentaux aux albums de la littérature enfantine, les « papas » sont visités sous toutes leurs coutures : comment se négocient identité masculine et paternité ?Les littératures ne sont pas en reste où l'absence du père, déclinée diversement, est source et motif de l'écriture. Parmi les écrivains les plus représentatifs: Marguerite Duras et Pierre Michon ; Maïssa Bey, Zahia Rahmani et Tahar Djaout ; Calixthe Beyala et Patrice Nganang ; Daniel Maximin.
Extrait du livre
Les contributions de cet ouvrage étudient les représentations sociales et symboliques des pères. Raphaëlle Moine compare le film français de Coline Serreau à son remake hollywoodien. Sylvie Brodziak s'intéresse aux magazines ciblant les parents, recherchant le degré réel d'innovation. Anne-Marie Lilti compare deux éditions du "J'élève mon enfant" de Laurence Pernoud [1973, 2000). Marie-Claire et Serge Martin se livrent à un sondage révélateur sur des albums de littérature enfantine chez Casterman, l'Ecole des loisirs et Gallimard. Passant à l'univers littéraire, Simona Crippa explore l'univers romanesque de Marguerite Duras et sa rétention du père. Florian Préclaire fait de même avec l'œuvre de Pierre Michon.Christiane Chaulet Achour conjoint deux imaginaires féminins, liés par la guerre où les « filles », Maïssa Bey et Zahia Rahmani, comblent le silence des pères.Emmanuel Tchoffogueu montre la force de la dénonciation de la faillite du père chez Calixthe Beyala. Claudia Martinek décèle chez Patrice Nganang la carence du père et ses substitutions.Corinne Blanchaud analyse "L'Invention du désert" de Tahar Djaout, étudiant comment s'opère le passage des ancêtres au père.Gabrielle Saïd, enfin, lit chez Daniel Maximin un refus d'une conception de la paternité comme transmission d'une maîtrise. Contre ce modèle de filiation, l'écrivain assume les droits inaliénables à être lui-même par l'écriture.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre