éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Mémoire d'Oubli
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Mathilde K. Régnier
 
Présentation
Qui sait où notre esprit s'égare lorsque l'on ferme les yeux…Celui que l'on nomme « rêve » ne serait-il pas une autre facette de notre personnalité… profiterait-il de cet instant de faiblesse pour s'évader, accomplir ce que notre raison et notre conscience nous interdisent de réaliser au grand jour…La conscience est l'unique élément différenciant l'homme de l'animal… que faire quand la frontière entre le bestial et le civilisé devient trop floue…Quand l'esprit divague et devient incontrôlable, jusqu'où notre histoire et nos peurs peuvent-elles nous entraîner…Où se trouve la limite entre le rêve et la réalité… entre le cauchemar et l'éveil…
Extrait du livre
Le gros docteur se dirigea vers un grand tiroir dont il tira la poignée, il en sortit un plateau contenant une étrange masse emballée dans un sac en plastique opaque. McBride restait comme figée à l'entrée de la pièce, Lynch lui proposa de se rapprochait argumentant que ses clients ne mordaient plus. La jeune femme s'exécuta et approcha de la masse. Le docteur ouvrit le sac et entreprit d'expliquer clairement toutes ses conclusions à sa jolie spectatrice.Il avait dû retirer les morceaux de sparadrap… les membres étaient posés à côté du tronc, il employait un langage cru et n'épargnait aucun détail. McBride fixait le corps et tentait d'imaginer les souffrances endurées par le pauvre homme.Le médecin lui expliqua que l'asphyxie avait entraîné la mort, il émit la possibilité que larme du crime fut un oreiller, en effet compte tenu de l'heure de la mort et de la tenue de la victime, l'homme avait été surpris dans son sommeil, il appuya cette conclusion en relevant la présence de fibres de coton à l'entrée des narines.Lynch poursuivit, les membres avaient été sectionnés à l'aide d'une scie, cette conclusion reposait sur les marques qu'indiquait méticuleusement le légiste du bout de son scalpel. Le sang avait coagulé et formait une épaisse croûte noire aux plaies ce qui rendait l'observation de la jeune femme plus ardue.Le docteur s'éloigna laissant McBride devant le corps démembré. Il revint avec un petit sac d'où il sortit la tête du défunt, comme un magicien sort un lapin de son chapeau… le visage de la victime était toujours terrifié, les traits tirés et la bouche entrouverte. Les orbites béantes semblaient contempler la jeune femme comme si elles voulaient lui transmettre un message. L'agent n'écoutait plus les explications du légiste, elle tentait seulement de percer le secret de cet homme, en se plongeant dans ses orbites orphelines, même si pour cela elle devait défier la peur et l'horreur.L'agent remercia Lynch pour ses informations et ressortit de la salle avant de s'adosser au mur, une manière comme une autre de reprendre ses esprits après ce spectacle auquel elle ne parvenait pas à s'habituer. Après un instant de repos, elle entreprit de remonter pour savoir si Kane avait réussi à obtenir des renseignements sur l'identité du défunt.Quand McBride revint dans son bureau, Kane s'était absenté. Elle en profita pour se servir une tasse de café bien chaud pour accompagner les beignets qu'elle avait trouvés sur le bureau... laissés là à l'abandon, elle en déduit qu'ils lui étaient destinés et décida de leur faire honneur.Son partenaire la rejoignit quelques minutes plus tard, un dossier à la main, il le déposa sous les yeux de la jeune femme en lançant d'un air triomphal.« Les empreintes digitales sont vraiment une découverte merveilleuse ! Notre homme s'appelle Robert Todd, 48 ans, marié, deux enfants, il habite dans un appartement de la rue Cambridge, aucun antécédent, pas de casier, bref un gars sans histoire.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre