éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Disparitions suspectes
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Karine Jablonka - Andrieux
 
Présentation
Retrouver le petit nounours Allister et son amie Vanille dans une nouvelle aventure un an après leur emménagement… Quel bonheur !! La vie, les grandes vacances avec Frimousse, Marcellin, Harmonie et Léonard… Tout semblait parfait pour les oursons… En tout cas, jusqu'à ce que la grosse armoire ne se mette à les engloutir un à un… et de les transporter dans un nouvel univers digne d'une quatrième dimension…Parviendront-ils à s'enfuir de ce lieu si effrayant mais tellement merveilleux ? En ont-ils seulement envie ?... L'OMBRE AU TABLEAU Les peintures parleront…
Extrait du livre
Je m'inquiétais quelque peu de ne pas voir arriver les oursons. J'avais eu le temps de préparer le petit déjeuner, de dresser la table, de passer un coup de téléphone aux parents des nounours présents ici… Sans avoir regardé ma montre, j'aurai dit qu'ils étaient montés depuis au moins une demi heure, voir trois quart d'heure. J'avançai dans le hall d'entrée, tendant l'oreille au bas de l'escalier, je n'entendais rien. Pas même un murmure. Je montai donc précipitamment les marches et allai voir dans la chambre d'Allister. Elle était vide, seule la porte de sa grosse armoire en chêne était ouverte. Je parcouru ainsi les six chambres de notre maison, les six salles de bain, et même le grenier que j'avais transformé en atelier… Rien. Pas la moindre trace d'un nounours. Mon cœur commença alors à battre plus fort. Où pouvaient-ils être tous ? Cinq oursons ne pouvaient tout de même pas disparaître dans la nature comme ça, sans laisser de traces. Je me mis à crier leur prénom. Pas la moindre réponse ne me parvint. Un claquement de porte, qui me fit sursauter de tout mon être, se fit soudain entendre. Il venait de la chambre d'Allister que je regagnai en moins de deux minutes. Elle était vide. Au sol, je vis et ramassai le petit ruban qu'Harmonie avait dans les cheveux en arrivant. La porte de la grosse armoire en chêne était fermée. Sans doute était ce là le bruit de claquement de porte que je venais d'entendre. Je tentai, tant bien que mal d'ouvrir l'armoire, mais la porte était comme collée, scellée ou aimantée à celle-ci. Il m'était impossible de l'ouvrir même en y mettant toutes mes forces… De toute évidence, tous les oursons avaient disparus…Je restai assise à même le sol, face à l'armoire, triturant le ruban d'Harmonie entre mes doigts. Si les oursons avaient pu rentrer dans ce meuble, il n'y avait aucune raison pour que je ne puisse en faire autant. Ceci dit, en admettant que je parvienne à y pénétrer, plus personne ne serait ici pour nous sauver tous les six. Personne ne se douterait de notre disparition. Alors que faire ? Attendre patiemment le retour des nounours ? Y rentrer quand même coûte que coûte ? Si seulement ils me donnaient, ne serait-ce, qu'un tout petit signe de vie… Cette situation devenait insupportable. Je descendis afin de réfléchir et de trouver une solution pour les sortir de là, quitte… à détruire l'armoire.De leur côté, les oursons…
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre