éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Leçons de vie
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Marie BARRILLON
 
Présentation
Il se passe tant d'événements dans une vie. Des gens que l'on aime à s'en décoller la peau du coeur. A s'en tatouer la vie de sourires éternels. D'autres que l'on voudrait ne plus croiser, pas même en pensées, tant ils nous retournent l'estomac en y faisant des noeuds que l'on ne peut plus dénouer. Et puis...et puis il y a les exceptionnels dont on ne parviendra jamais à faire le deuil parce qu'ils ont laissé une emprunte indélébile sur notre vie. Il n'y en a pas beaucoup de ces derniers. Un, deux, trois peut-être...Mais voilà, ils sont passés par là...
Extrait du livre
Vous qui êtes là à lire mes lignes, vous avez donc du temps pour moi ! Vous avez donc le temps ou bien l’envie qui vous triture de quitter votre vie quelques instants, pour partager la mienne. Juste quelques bribes de la mienne. De ce qui l’a traversée, brutalisée, apaisée, blessée, égayée. Avec mes chimères, mes peines, mes espoirs et désespoirs, mes illusions et mes certitudes, mes rêves et ma réalité. Enfin, si vous êtes là, c’est déjà cela de plaisir de gagné pour moi et pour vous peut être aussi…enfin je l’espère. Plaisir de vous faire penser à autre chose. D’autres vies. D’autres destins. Vous oublier un peu vous-même et regarder ce qui ce passe sur d’autres horizons. Le mien en l’occurrence. Et quelques-uns qui évoluent autour de moi. Certains qui s’approchent, d’autres qui s’éloignent jusqu’à disparaître. Vous donner trois notes de mon cœur, voir plus. Quelques notes d’une vie assez décousue et si souvent recousue. Anéantie pour mieux la reconstruire. J’ai dans les yeux des soleils étincelants, des pluies d’orages, des brumes opaques, des brouillons compacts, des arcs-en-ciel aussi. De plaisirs en déplaisirs, parfois, le pas est si court, si rapide à enjamber que souvent nous le passons sans le voir. Nous le faisons sans en calculer l’importance, ni la distance, tant elle peut être imperceptible. Nous n’en captons pas toujours la part essentielle qu’il peut représenter dans l’avenir. Le vôtre. Le mien. Celui de chacun. Trop de temps s’est écoulé sans que je puisse oublier. Parce qu’en définitive rien ne s’oublie vraiment. Des bribes persistent en permanence. J’ai quelques heures pour vous. Du temps dans le temps. Du mien dans le vôtre. Quelques heures pour vous faire voir autre chose. Autre chose que votre vie à vous. Que votre quotidien trop quotidien. Votre ordinaire trop ordinaire. Vos habitudes trop habituelles. Votre boulot qui vous entortille trop serré. Une course continue et continuelle. Une vie à vitesse rapide. Vos obligations trop obligatoires, qui vous assomment et vous étouffent, trop, mais jamais un peu. Juste un peu. Juste pour dire, j’ai des obligations comme tout le monde. Non, trop d’obligations obligatoires. Moi aussi, rassurez-vous ! C’est drôle cette idée d’obligations obligatoires. Un peu n’importe quoi me direz-vous ! Eh oui ! Un peu n’importe quoi cette expression que je suis allée chercher là, c’est pourtant si réel. Nous ne pouvons passer outre. L’engrenage ne nous le permet pas. Comment le dire autrement sans dénaturer ce que je veux dire ? Il y a des impressions que nous ne pouvons, parfois, écrire de façon normale. C’est comme ça. Tant pis pour les incorruptibles de la langue française et de son écrit surtout. Tant pis pour les oreilles écorchées, les yeux sensibles. J’ai envie de dialoguer avec vous, voyez-vous. Dialogue de sourd puisque je suis seule à parler. Pas de réponses alors je me satisfais à les imaginer. Mais, si vous me suivez toujours c’est que je vous intéresse, c’est déjà bien et cela me plaît…vraiment. Je vous parle en décalé puisque j’aurais terminé depuis longtemps lorsque vous commencerez à lire mes mots et autres maux. Quelques joies aussi. Quelques bonheurs. Quelques rires et sourires. Mais les soupirs ne les comptez surtout pas. En décalé, c’est ce que nous sommes tous un peu dans ce monde. Décalé. Je vous donne un petit bout de moi et de ce qui m’
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre