éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
La colonie de la cabane
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Jean-Pierre Onimus
 
Présentation
Ce livre relate les aventures d’une petite fille qui séjourne plusieurs étés dans un petit vallon sauvage de montagne, où il y a seulement une cabane de berger et un lac. La petite fille va découvrir la richesse de la nature autour d’elle. Elle animera la vie des habitants du vallon en la peuplant de ses rêves. Deux jeunes marmottes arrivent à la cabane et créent une colonie. L'arrivée de la petite fille, dans la deuxième partie, introduit les grenouilles du lac, l’aigle qui habite dans la falaise, les loups qui sont attirés par les moutons, le renard dont il faut se méfier et l’hermine très indépendante. La colonie de la cabane va ainsi se créer dans l’amitié et l’innocence, grâce à la volonté d’une petite fille.
Extrait du livre
C'était un petit têtard. On l'appelait Tiry. Il était né dans une petite mare que sa maman grenouille avait trouvée à coté du lac Bleu où elle habitait. Maman grenouille avait beaucoup hésité avant de choisir cette mare pour déposer ses œufs au printemps. Elle savait que ses petits têtards seraient bien contents dans une eau qui se réchauffe au soleil durant la journée et elle savait que pour cela il fallait trouver une petite mare pas trop profonde, où l'eau ne circule pas. Elle avait visité quelques mares sans enthousiasme, mais celle-ci lui avait plu. Elle était relativement grande et surtout il y avait beaucoup d'algues d'eau douce comme les aiment bien les têtards. L'eau était stagnante et ne communiquait pas avec le lac, ce qui empêchait les poissons du lac de venir. Ils auraient été trop contents de pouvoir faire un festin de petits têtards. Mais son plus grand souci était que la mare puisse rester mare jusqu'au moment où les petits têtards seraient assez grands pour respirer. Si la mare s'asséchait avant que les têtards aient pu développer leurs poumons, ils pouvaient alors mourir. Tiry vivait des jours pleins de bonheur. Il n'en avait certainement pas conscience, mais les heures qu'il passait à sommeiller dans l'eau chauffée par le soleil étaient des heures de plaisir. La nuit il faisait froid et il se réfugiait généralement sous une pierre, bien à l'abri, pour attendre le jour. Il avait repéré un coin de la mare où l'eau n'était pas profonde et devenait vite chaude avec le soleil du matin. C'est là qu'il allait faire la sieste, après avoir pris un bon petit déjeuner dans les algues. Maman grenouille ne s'était pas trompée sur la nourriture. Celle-ci était abondante et Tiry se régalait avec des morceaux d'algues qu'il complétait avantageusement avec des petits vers de vase. Il grossissait d'ailleurs à vu d'œil. En fait il était plutôt végétarien, mais il savait apprécier un peu de chair fraîche. Un jour une petite fille est venue voir la mare. Elle habitait dans le chalet d'alpage, à coté du lac. Elle aimait bien les vacances dans la montagne, au fond de ce vallon sauvage où on ne voyait que des chamois et des marmottes. Ses parents avaient pris l'habitude de louer le chalet d'alpage au début de l'été avant que la transhumance arrive et chaque fois c'était un enchantement de se retrouver dans le vallon, au bord du lac Bleu. La nature est encore vierge dans ce vallon sauvage avant l'arrivée des moutons. La prairie toute verte et pleine de fleurs, les stridulations des sauterelles, les oiseaux qui chantent à en perdre la tête et se courent après, tout cela faisait comme si la vie explosait dans une myriade de facettes et tout cela concourait à enivrer la petite fille qui arrivait de la vallée. La petite fille connaissait chaque marmotte qui habitait autour de la cabane et elle avait l'impression que les marmottes se rappelaient d'elle d'une année à l'autre. Quand elle s'approchait, les marmottes sifflaient, mais pas comme d'habitude. Ce n'était pas un signal d'alarme. Il exprimait autre chose. Le premier jour de l'arrivée était le plus merveilleux. C'était alors les retrouvailles avec tout le vallon et la petite fille avait l'impression que les marmottes faisaient la fête en son honneur.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre