éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
D Contes de Là-haut
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Josèphe Gadois
 
Présentation
« Il y a très longtemps de cela, vivaient sur le territoire du Queyras, de nombreux animaux sauvages … » Comme lors des veillées au coin du feu, l’auteur nous invite à découvrir les mystères de ses terres montagneuses qui recèlent une faune et une flore exceptionnelles et accueillent des hommes attachants. Suivez les pas de Cariboulouve, de Paul et son ânon Yo ou encore de Christal, l’enfant étincelant.
Extrait du livre
Il y a très longtemps de cela, vivaient sur le territoire du Queyras, de nombreux animaux sauvages et des hommes durs mais très travailleurs. Chacun se partageait la terre, mais jamais ne s’occupaient des autres. C’était le pays du chacun pour soi. À cette époque, donc, il y avait, entre autres, une meute de loups composée d’une femelle dominante que les quelques bergers de la Vallée avaient surnommé, Blanche d’Argent, tant son poil clair lui permettait de se dissimuler au milieu des coulées de neige. Elle avait mis bas, voici trois années déjà, deux louveteaux surnommés l’un, Croc-Ardent, spécialiste du dépeçage de leurs proies, et, Oeil-Perçant qui était le premier à repérer la bête malade qui leur servirait de repas. En dernier, une louvette était née dans ce monde, quelques heures après ses frères, juste au moment de la tombée du jour. Habitués à voir dans la nuit, ses yeux luisaient si fort que les hommes avaient cru, souvent, voir un hibou au ras du sol. Quand elle marchait, elle avait la prestance des grands caribous du Grand-Nord, on l’appelait donc, Cariboulouve. Quand deux dragons, aux yeux exorbités, l’ont chargée, elle s’apprêtait à rejoindre ses frères qui se dirigeaient tranquillement vers le torrent du Guil. Leurs babines étaient encore rougies du dernier mouflon qu’ils venaient de dévorer par une nuit glaciale où la lune n’était pas encore levée, comme il arrive souvent dans le Queyras. L’un des deux dragons la heurta de plein fouet, juste au niveau du poitrail. Surprise et immobile au milieu du chemin, Cariboulouve ne ressentit qu’un coup sec qui l’empêcha de respirer. Ses pattes, peu à peu, ne voulurent plus marcher et elle s’allongea, là, à quelques mètres de ses frères qui l’attendaient à l’orée des arbres. Déjà, les deux dragons continuaient leur chemin sans lui porter aucune attention. Quelques minutes passèrent. Puis se relevant, elle ouvrit les yeux, se secoua très fort du museau jusqu’au bout de la queue. Cariboulouve fit quelques pas et se retourna brusquement. Là, derrière elle, Il y avait un chien couché, les pattes en long, la gueule légèrement entrouverte où l’on apercevait un filet de sang s’égouttant sur ses crocs blancs, la langue, légèrement bleutée, pendante sur le côté. Revenant sur ses pas, Cariboulouve se pencha sur ce corps inerte et recula d’un seul coup. Surprise, le cœur battant la chamade, elle venait de découvrir que ce n’était pas un chien qui semblait dormir mais c’était bien elle. Cariboulouve se reconnaissait bien pour s’être entr’aperçu avant de laper les flaques d’eau aux creux des rochers qui longent le torrent du Malrif ou bien du Guil. Cariboulouve se sentait sur ses quatre pattes et pourtant elle était là, inerte : << Mais que se passait-il donc ? Que m’est-il arrivé ?>> songeait-elle. << Si j’étais morte, ne serais-je pas au paradis des animaux ? Je suis bien sur terre puisque j’entends, d’ailleurs mes frères qui se languissent de ma venue ! Je ne comprends pas vraiment ce qu’il m’arrive ! Peu importe, je continue mon chemin !>> se dit-elle.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre