éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Que reste-t-il...?
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Régis Salphati
 
Présentation
Ce livre, écrit en quasi-totalité par le jeune homme que j’étais en 1962, est le récit de la vie de trois copains, plongés dans le drame algérien... Ahmed, Paul et Henri, vont mûrir, séparés par leurs origines, leurs options politiques et philosophiques, liés par l’amour du pays qui les a vus naître, et se retrouver fortuitement, sur le territoire métropolitain, face à leur passé, tout proche encore, à leurs interrogations et à la nécessité de se reconstruire. Au-delà de leur cursus, j’ai voulu dépeindre, par petites touches, la mentalité « pied-noir », la façon de se comporter de cette société, dite coloniale, dans les divers domaines de la vie quotidienne.
Extrait du livre
« Que reste-t-il de ces beaux jours…… » Les félicitations, le champagne, les cadeaux et les discours ne peuvent me faire oublier que la vie, dite active, se termine. Bien au contraire, ces manifestations de sympathie ne font que surligner la fin d’une époque. Je ne verse pas dans la nostalgie d’autant que j’ai volontairement demandé ma mise à la retraite. Rien ne m’y forçait sinon un sens aigu de la cohérence dans la conduite de la vie publique. On ne peut militer pour le maintien des droits acquis et, le moment venu, reculer devant l’inévitable échéance en se trouvant toutes sortes d’excuses. Beaucoup l’on fait et si cela m’amuse souvent, m’attriste parfois, je m’interdis de porter un quelconque jugement. Me voilà « honoraire », avec l’espoir de disposer du temps qui me faisait défaut pour m’épanouir d’une autre façon. C’est au cours du tri inévitable de mes documents, on en accumule en trente cinq ans, que j’ai mis la main sur le manuscrit de ce qui devait être ma première œuvre d’écrivain avec probablement, l’espoir que d’autres suivraient. La vie en a décidé autrement. Peut-être n’ai-je pas suffisamment voulu poursuivre dans cette voie et ne me suis-je pas donné les moyens de réaliser ce qui était mon désir profond, et qui reste, à ce jour, une aspiration refoulée ! L’écriture m’a toujours passionné. Certes, j’ai beaucoup écrit pendant ce lustre et demi ! Toute une vie, de recherches, de préparations, d’études, m’a vu remplir des centaines de pages par année scolaire. Il est vrai qu’enseigner ne permet aucun relâchement lorsqu’on a en ligne de mire la réussite du plus grand nombre. Si le corps prend parfois des vacances l’esprit reste toujours au service de ce qui s’apparente à une passion. Trouver les clés de l’efficacité relève de l’exigence fonctionnelle. Même dans les meilleures situations de farniente, le monde environnant était un vaste champ d’investigations et d’observation qui m’ouvrait des pistes de recherches et de pratique au service des enfants. De ce fait, il ne me restait pas beaucoup de temps pour satisfaire au besoin d’écrire « autre chose ». Le fait de mettre la main sur ces quelques deux cents pages fit remonter à la surface bien des images d’un passé toujours vivace mais remisé au grenier de la mémoire. Le contact de ces feuillets fut proprement charnel. Je restai un long moment sans oser ouvrir le document qui, sans aucun doute reflétait l’être que j’étais à vingt ans. Je décidai, lâchement, de terminer mon rangement donc de remettre à plus tard la plongée dans mon passé. Après tout, l’ouvrage au « moi dormant » pouvait continuer à sommeiller encore un peu… Je poursuivis mon tri et, insidieusement, la chanson de Trénêt « Que reste-t-il…. » s’installa et ne me quitta plus. Je sentais qu’elle me disait : « qu’attends-tu pour relire ce que tu as écrit ? Pourquoi ce refus ? » Je résistai quelques jours et je finis par accéder à cette demande non formulée explicitement.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre