éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Le lac de l'épée restituée
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Madeleine Zonza
 
Présentation
Quête identitaire Un roman à la croisée des cultures Au cours de sept rencontres surprenantes où l'on croise des fantômes, des espions ou des enfants abandonnés, la narratrice retrouve, en une série d'échos, son pays et son enfance perdus. Le septième personnage, lui permettra peut-être de rentrer dans la légende du « lac de l'épée restituée ».
Extrait du livre
Manhattan m'apparaît parfois en noir et blanc semblable à l'image des films de la grande époque. King Kong ou son fantôme se penche du haut de l'Empire State Building et veille sur les gratte-ciel surannés en forme de pyramides ou aux élans gothiques qui témoignent d'un passé court mais nostalgique : l'époque où le dynamisme de ces gigantesques constructions nouvelles attiraient tous les peuples de l'ancien monde. Ce géant avait disparu depuis bien longtemps lorsque deux avions fous ont pris pour cible les tours du World Trade Center et ont précipité la cité dans un présent tragique. D'où la violence et l'effroi d'un pays pour la première fois attaqué sur son territoire et touché dans ce qu'il a la fois de plus glorieux et de plus fragile : Cette architecture humaine qui rivalise avec les immenses espaces du Colorado sculptés au cours de millions d'années. Le train venait de s'arrêter dans un port fantomatique vaguement éclairé à travers la brume par la tache de voiliers abandonnés sur le flanc. Un voyageur à l'imperméable battu de perles a rompu mon isolement d'un halo humide. J'ai réprimé alors le geste d'agacement instinctif de celui qui a choisi un espace inhabité dans un lieu public. Désolé, a dit l'homme gentiment et il a souri. L'ombre d'une seconde, son visage a dessiné l'expression fugitive d'une personne aimée. Une personnalité singulière : Un premier aspect massif, mais souple, comme chez certains rugbymen, de la fragilité aussi, liée à des traits fins, avec un regard foncé qu'il a promené autour de lui de façon précise et animale, prenant ainsi calmement possession de mon territoire. Française ? Il a lancé, puis ajouté, je l'ai lu sur votre bagage. Surprise d'abord par cette attitude directe, cette bonne humeur m'a plu. Mon voisin connaît le français, je n'aurai donc pas un gros effort à fournir pour suivre une conversation qui meublera un voyage noyé de pluie et de brouillard. Mais l'inconnu a regagné sa coquille, coupant le contact brutalement, avec comme écran le New York Times du week end dont la lecture promet d'être longue. Une petite pointe de déception a pincé ma vanité jusqu'à une limite sensible. J'avais éveillé ce que je croyais être de l'attention et qui n'était que politesse. Mon regard a élargi alors son champ de vision tandis que le train s'est mis à tanguer, paquebot silencieux, entre forêt, mer et ciel au milieu d'une lumière d'aquarium. J'avais noté ce fait surprenant : Nous étions les deux seuls habitants d'un immense wagon. J'ai alors sorti de mon sac le livre que j'avais momentanément abandonné depuis mon arrivée aux États-Unis. Roman enchanteur mais possessif et exigeant, incompatible avec un voyage où les paysages, les rencontres, les notes personnelles occupent notre monde intérieur. « L'amour au temps du choléra » de Gracia Marquez, vous est offert pour être savouré chez vous, à l'abri, dans la chaleur colorée de votre imagination. Mais l'atmosphère d'orage ainsi que le lieu clos suspendu entre espace et temps m'ont été favorable. Je n'avais qu'à m'envoler et suivre les méandres majestueux des grands fleuves américains et me couler dans la latinité se l'autre continent. Et soudain un léger battement d'aile m'a fait lever la tête.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre