éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
My wonderworld
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Florent Paudeleux
 
Présentation
Les actes et les rêves d'un garçon qui peu à peu perd pied dans la réalité, en tentant avec maladresse de s'apaiser dans l'amour. Tourmentés par ses passions, ses actes vont le conduire à l'irréparable. Profondément désespéré, sa vie oscille entre sublime et sordide. Ses fantasmes côtoient la réalité. Fait de tensions sexuelles, d'espoir de bonheur, ses folies meurtrières sont ses angoisses et ses exaltations. Dans ce premier roman, l'auteur entreprend une relecture noire du mythique « Alice aux pays des merveilles », et tente de le replacer dans un monde contemporain, réaliste et rêvé à la fois. L'attitude de son personnage emprunte autant au polar son atmosphère inquiétante qu'à la poésie, ses envolées lyriques.
Extrait du livre
Sur son front, le ruissellement d'une goutte, comme de la rosée. Nocturne. Il se retourne, roulant sur lui-même, s'enroulant dans le drap, son visage est écrasé contre le coton blanc de l'oreiller. Les bras le long de son buste, il se dégage des draps, je lui fais de la place, il écarte les jambes. Il bouge son ventre. Il se tourne vers moi, me regarde. De l'intensité dans sa voix, il me dit cette phrase : « - Je dois te laisser, te quitter. » Je me mords la langue, je réponds instinctivement. - Quelqu'un d'autres ? » Je repose ma question. Il ne me répondra jamais. Le non-dit est trop fort. Fatal, pour lui. Nervosité, ivresse, un démon passe, mes yeux s'écarquillent, pétillent et se gonflent. Dangereux. De toutes mes forces, je me saisis des deux pointes de soie, qui entourent encore son cou, je sers, toutes les nerfs et les muscles de mon être tendus à mort, il s'échappe des bruits sourds. Affrontement vigoureux, nos veines se gonflent de sang bouillonnant, volcanique, mes mains tirent, ma force insoupçonnée ne semble pas connaître de limite. Lui, l'amant, il résiste, il souffre, il change de couleur, de sa pâleur commune, il passe à l'écarlate. Pourtant je ressortirais vainqueur de cette bataille, merveille de sa mort, un dernier souffle, puis quelque chose qui ressemble à un ultime soupir. Ma délicieuse victoire. Toute cette beauté, et cette volupté ne pouvaient, immanquablement, qu'entraîner chez moi, le désordre. Le premier sentiment qui m'envahit, telle une évidence, c'est de la fierté, fierté d'avoir réussi à le terrasser de mes mains nues, seul. Ivresse de la situation, toutes les choses s'entrechoquent, plus rien ne s'emboîte, une exquise sensation de chaos se présente à moi. Je regarde mes mains encore rouges de l'effort produit. Jamais je n'aurais cru extraire de moi une si grande puissance. À ce moment, mon esprit tout entier, glisse, seul, vers le surnaturel, je prononce à voix haute. « - Est-ce moi qui ai fait ça ? » Puis la folie laisse place à une frissonnante culpabilité. La réalité c'est qu'il est mort. Beauté de l'horreur. Lucidité. La volupté appelle le cruel. Il est mort. Il est tout à moi, chaud pendant encore quelques instants, puis froid, raide, blanc, corps nerveux, une masse impressionnante étalée devant moi, sans défense aucune. Que faire ? Caresser ce corps, le sentir refroidir sous mes doigts, étouffés, asphyxiés anéantis par mes envies, la mort en abîme. Je le recouvre du drap, l'étoffe épouse l'ensemble des formes de son physique, se niche dans n'importe quel creux de son anatomie. Son visage englouti par le coton.
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre