éditeur
Editeur de livres
             publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, comment éditer - publier son livre
Librairie
Fiche Livre
Citoyenneté facteur d'épanouissement ?
Ajouter ce livre à mes favoris
 
Michel Farinet
 
Présentation
Pendant trois mois on nous courtise, pendant cinq ans on nous méprise. Il est temps que les citoyens prennent enfin leur destin en main. Sous la forme de dialogues percutants et faciles à lire, les personnages du livre échangent leurs points de vue sur les graves problèmes des Français face à la mondialisation. Des solutions constructives et applicables sont proposées. Les engagements de Mitterrand en 1988 et de Chirac en 2002 de mettre en place le Référendum d'Initiative Populaire (RIP) au profit des citoyens sont analysés. Le nécessaire rééquilibrage des Institutions de la Ve République est expliqué. Face à ce monde très dangereux, les Français doivent compter sur eux. Les citoyens pourraient gagner, s'ils voulaient se mobiliser !
Extrait du livre
25 – SARKODÉMOCRATIE OU SARKOMONOCRATIE - MARIANNE. Avant d'aborder ce second livre il conviendrait de penser aux lecteurs de notre premier ouvrage intitulé : «Référendum, Initiative !». Il serait bien de répondre à leurs principales questions. Je vous propose de Commencer par : quelle est la place du référendum dans les nations démocratiques ? La place du référendum est très variable d'un État à l'autre. Pour la France, le peuple n'a été consulté que huit fois en plus de quarante années. À noter que le peuple français n'a pas le pouvoir de proposer de loi ou de demander le moindre référendum. Il convient de préciser que les citoyens ne votent pas les lois. Ce privilège est réservé aux députés du Parlement. Ce système est appelé démocratie indirecte. Par ailleurs dans la Suisse voisine, les citoyens sont habilités à voter par référendum pour ou contre une loi présentée par le Gouvernement. On parle alors de démocratie semi directe. Le Peuple Suisse peut aussi proposer une loi par « initiative populaire ». C'est la démocratie directe. Ce système permet aux citoyens d'être les véritables acteurs de leur destin. De plus ce système donne de la dignité et du pouvoir aux citoyens. Ainsi ils sont respectés par la classe politique. La deuxième question qui revient la plus souvent c'est : j'ai bien compris vos explications, le système est très séduisant pour les citoyens, mais, qui peut être assez naïf pour croire que la classe politique accepterait de partager ses pouvoirs ? « Sarkodémocratie ou Sarkomonocratie »? Bien entendu si la classe politique ne constate pas une forte demande des citoyens il est probable que les droits des citoyens n'avanceront pas. Pourtant on peut se rappeler que de nombreux candidats à l'élection présidentielle avaient intégré le RIP dans leur programme électoral. Mais pas Nicolas Sarkozy. Il serait paradoxal que ce soit lui qui institue le RIP en France !PATRICK. En France aussi les citoyens sont respectés par la classe politique ! Pourtant je reconnais volontiers que votre explication de la démocratie est concise et claire. Mais vous connaissez mon point de vue. Je vous le rappelle : ce qui se fait avec succès dans un petit pays comme la Suisse ne conviendrait peut-être pas pour de grands États comme l'Allemagne le Royaume-Uni ou la France. C'est à la fois une question de dimensions géographiques et de nombre d'habitants. Mais je me permettrais aussi d'ajouter que la culture politique joue un grand rôle. Beaucoup de pays d'Europe, dont la France possèdent un long passé de démocratie représentative. J'ajouterais que si l'exercice de la démocratie représentative est à améliorer, il a fait ses preuves au fil des années. La Cinquième République, n'est pas fondamentalement dépassée du point de vue de son fonctionnement démocratique.MARIANNE. Les Français ont voté en début d'année 2007. Le président Sarkozy a été élu par une majorité de Français. Les élections législatives qui ont suivi ont donné au nouveau président de la République une large majorité à l'Assemblée nationale. Il possède pratiquement tous les pouvoirs du « Monarque républicain ». Va-t-il en faire bon usage pendant les cinq années de sa présidence ?
Les avis des lecteurs
Donnez votre avis

éditeur, publier un livre, éditer un livre, éditions en ligne, éditeur en ligne, se faire publier, se faire éditer, publier son livre